Notre Goût du challenge

Innovation

Du transmédia chez France 3 ? Mais encore…

Publié le 25/01/2016

Quand France 3 Occitanie a demandé à Jean-François Tosti son entreprise partenaire coup de cœur, c’est vers Tataragne Interactive qu’il s’est tourné.

La thématique du numérique et plus particulièrement vers les dispositifs transmédia ont été au centre de tous les intérêts de la chaîne.

Pour apporter de la nouveauté, de la crédibilité et un aspect ludique à « l’apprentissage » les musées et notamment les chaînes informatives comme Arte, développent des animations qui s’orientent à travers l’univers du jeu vidéo. Mais pourquoi donc, changer les façons de faire ?

L’intérêt que porte l’utilisateur au dispositif est d’autant plus important qu’il transforme l’apprentissage en moment de plaisir et de partage.

L’humain retient en écoutant, mais deux fois plus en participant.

 

 

 

Et si on parlait muséo ?

C’est avec le musée Saint Raymond que nous avons mis en pratique la théorie réalisée au préalable dans nos études et préconisations client.

Une collaboration qui a donné naissance à la réalisation d’une application 3D sur écran tactile. L’objectif était de mettre en valeur l’élément incontournable de l’exposition permanente : la vitrine des monnaies. Une partie un peu délaissée par les visiteurs qui est devenue aujourd’hui une pièce maîtresse du musée. Déployée sur une tablette tactile de 27 pouces, c'est une mise en avant de la monnaie antique par la technologie. L’utilisateur est libre d’intéragir avec l’application et de faire dérouler les informations. Il devient donc acteur et pourra ensuite se transformer en prescripteur satisfait de son expérience.

Pour plus de détails sur notre projet au musée Saint Raymond, c'est par là.

 

Et les chaînes informatives dans tout ça ?

La course à l’innovation a ensuite continué avec Planète Corps. À l’initiative d’Arte avec la mise en place d’un dispositif digital orienté sur le corps humain. La première étape fut la réalisation d’un documentaire de quatre-vingt-dix minutes complété ensuite de quatre web documentaires sous forme de voyages interactifs à travers le corps. Les discours scientifiques, n’étant pas toujours très accessibles au plus grand nombre : nous l’avons rendu le plus accessible et ludique possible !

En partie inspiré des codes et univers graphiques du jeu vidéo c’est en multipliant les aventures que l’internaute peut débloquer des contenus tout en gagnant des miles qui lui permettront de voyager d’organe en organe. Nous avons réussi à sublimer l’innovation (et je pèse mes mots) grâce à une particularité supplémentaire liée à la façon de diriger la capsule via la souris, mais également avec son smartphone que l’on peut utiliser comme manette. L’objectif de notre collaboration s'est orienté vers un travail graphique afin d’immerger au maximum l’utilisateur dans l’univers du corps humain. Le rapport au jeu vient apporter la valeur ajoutée du projet et ainsi démarquer le dispositif dans son ensemble. Le gain vient nourrir l’envie de découvrir de nouveaux voyages. Le rapport à l’information est là aussi transformé. Ce qui redéfinit ainsi les codes de l’apprentissage.  

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre projet « planète corps », c’est ici.

L’idée était de changer les aprioris et donner un renouveau aux différents supports informatifs. Nous avons travaillé main dans la main afin de redynamiser l’image de ces différentes structures.

Et vous, que pensez-vous de la digitalisation des différents outils d’informations ?

Innovation

Du transmédia chez France 3 ? Mais encore…